Onagre, qui es-tu ?

Parmi la diversité des onagres, une seule semble posséder un intérêt thérapeutique, il s’agit de l’onagre bisannuelle.

Nom scientifique : Œnothera biennis

Noms vernaculaires : Onagre, Onagre bisannuelle, Belle de nuit, Bougie de la nuit, Œnothère, Herbe aux ânes, Primevère du soir, Jambon du jardinier, Jambon de saint Antoine.
En anglais : Tree Primrose
En italien : Blattaria virginiana

Histoire et origines :

Originaire d’Amérique du Nord, elle serait arrivée par bateau au XVIIe siècle sur le continent européen.
Les Amérindiens utilisaient la plante entière pour se soigner grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et adoucissantes pour les voies respiratoires.

Botanique :

– Plante bisannuelle de 50 cm à 1,50 m., dressée, robuste, simple ou rameuse, velue, très feuillée
– Feuilles radicales oblongues, pétiolées, en rosette, les caulinaires lancéolées, atténuées à la base, subsessiles, denticulées
– Fleurs jaunes, grandes (4-5 cm de diamètre), souvent odorantes, avec 4 grands pétales distincts et 8 étamines (dont 4 plus longues), en long épi feuille, floraison Juin-septembre
– Pétales en cœur renversé, dépassant les étamines, environ de moitié plus courts que le tube du calice
– Capsule cylindracée, longue de 30-35 mm, dressée-appliquée, sessile, velue.
– Racine assez épaisse et rougeâtre.
– Répartition : jardins, talus, terrains vagues, friches et décombres.

Propriétés thérapeutiques :

– antispasmodique
– hépato-protectrice
– calmante
– astringente
– vasodilatatrice
– anti-inflammatoire
– anticoagulante
– hypocholestérolémiante

Indications thérapeutiques :

– syndrome prémenstruel
– ménopause
– troubles digestifs
– rhume
– asthme
– prurit
– psoriasis
– eczéma
– rhumatismes
– hypertension
– cholestérol
– maladies cardiaques et vasculaires.

Parties utilisées :

La plante entière.

Cuisine :

Les racines peuvent se consommer comme des salsifis. La racine est très nutritive.

Contre-indications :
L’huile d’onagre est contre-indiquée en cas d’épilepsie et ne doit pas être utilisée pendant la grossesse.

Interactions avec des médicaments :
Interaction possible avec les anticoagulants et avec les médicaments contre la schizophrénie.

Sources :
FOURNIER Paul-Victor, Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France, Ed. Omnibus
http://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-44495-synthese

Illustration : Oenothera biennis [Domaine public] Original book source: Prof. Dr. Otto Wilhelm Thomé Flora von Deutschland, Österreich und der Schweiz 1885, Gera, Germany // Source: www.biolib.de
Photographie : https://pixabay.com [Creative commons]

Note :
Je prends le temps pour vérifier les caractéristiques avant d’identifier une plante et les informations disponibles à son sujet, en croisant différentes sources. Il n’en demeure pas moins qu’en tant qu’humaine je puisse me tromper ! 🙂
Concernant, les propriétés médicinales et les usages, ils sont donnés à titre indicatif et ils ne peuvent pas se substituer à un avis médical.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.